Et si les chaines de télévision venaient à disparaitre?

20 septembre 2012

Depuis que l’écran de télévision est entré dans nos salons, nous regardons des chaines de télévision. Nous pouvons « zapper » aujourd’hui d’une chaine à l’autre. Un programme est toujours associé à une chaine. La première chaine est associée au bouton « 1″ sur la commande.

Avec l’arrivée des tablettes, des télévisions connectées, des mobiles et des consoles de jeu d’un côté et des diffuseurs de contenus tels que Youtube, DailyMotion ou Apple de l’autre côté, les choses évoluent vite. On regarde de plus en plus un « programme ». L’association à la chaine est moins forte. On peut même commencer à visionner son programme sur un support et continuer sur un autre support. Le programme reprend là où on l’avait interrompu. On ne passe plus d’une chaine à l’autre. On passe d’une vidéo à une autre.

La dernière nouveauté de Blinkx ou des applications telles que  Showyou qui remporte un vif succès aux Etats-Unis (Top 10 sur I Tunes) annoncent des modèles de consommation différents. Des vidéos sont proposées au spectateur en fonction de ce qu’il a regardé et de ce que ses amis sur les réseaux sociaux ont visionné. Sur Youtube, près de la moitié des vidéos vues le sont également par association. Youtube propose à l’internaute une série de vidéos liées à la vidéo qu’il vient de regarder.

Ces modes de navigation aujourd’hui disponibles principalement sur les terminaux mobiles et les ordinateurs devraient un jour prochain intégrer les télévisions connectées et les box. La notion de chaines  en tant que telles perdrait alors de son importance. On regarderait le journal télévisé de Claire Chazal puis Envoyé Spécial avec un petit intermède sur le direct de la Coupe de l’America ou sur le match de foot. Le tout se ferait sans changer de chaine, mais simplement en faisant glisser son doigt sur la mosaïque d’une zapette tactile, d’une tablette ou d’un smartphone. Si vous recherchez un programme spécial, vous aurez tout loisir d’utiliser le moteur de recherche. Blinkx a déjà indexé plus de 35 millions d’heures de programmes vidéos, de quoi occuper 50 vies 24 heures sur 24 et nous n’en sommes encore qu’aux débuts. Les chaines auront alors disparu. Seule la notion de programme subsistera.

 

 

Tags:

Comments are closed.